La Souffrance des innocents - Célébration symphonico-catéchétique


Anche a te una spada trafiggerà l

Chers frères : comment prétendre faire de la musique ? Est-ce ma présomption ? Ma vanité ? Quoi qu''il en soit : « Il ne faut jamais cesser de faire le bien par peur de la vanité, car cela vient du démon », m''a dit un jour un vieux prêtre. « Faire le bien... » Est-ce un bien de tenter de composer de la musique ? Je vous présente une brève composition musicale, que je voudrais célébrative, et je dirais même catéchétique, sur la souffrance des innocents, sur la souffrance de la Vierge. Est-ce que la musique peut dire quelque chose de plus profond sur un thème aussi important...?

La souffrance des innocents... Le philosophe Sartre a dit : « Malheur à celui que le doigt de Dieu écrase contre le mur », et Nietzsche : « Si Dieu existe et n''aide pas ceux qui souffrent, il est un monstre et s''il ne peut pas les aider, il n''est pas Dieu, il n''existe pas ». Être écrasé contre le mur. Des hommes jetés à la rue, morts de froid. Des enfants abandonnés et recueillis dans d''horribles orphelinats, violés et abusés. Cette femme-là, atteinte de Parkinson, abandonnée par son mari, que j''ai connue dans cette bourgade, que son fils, malade mental, frappait avec un bâton, et qui demandait l''aumône... Je suis resté bouleversé devant Jésus mort en croix, présent là, en elle, et en tant d''autres... Quel mystère, la souffrance de tant d''innocents qui portent sur eux le péché des autres..., l''inceste, une violence inouïe ; cette file de femmes et d''enfants nus marchant vers la chambre à gaz, et la douleur profonde d''un des gardiens qui dans son coeur entendait une voix : mets-toi dans la file et va avec eux à la mort ; il ne savait pas d''où lui venait cette voix... On dit qu''après l''horreur d''Auschwitz on ne peut plus croire en Dieu. Non ! Ce n''est pas vrai, Dieu s''est fait homme pour prendre Lui-même la souffrance de tous les innocents. C''est lui l''Innocent par excellence, l''agneau conduit à l''abattoir qui n''ouvre pas la bouche, celui qui porte sur lui les péchés de tous.

Par cette brève composition musicale, on présente la Vierge Marie soumise dans sa propre chair au scandale de la souffrance des innocents, dans la chair de son propre fils. Une voix chante : « Ah, quelle douleur ! », pendant qu''une épée traverse son âme.


Anche a te una spada trafiggera l

Nous voudrions par cette célébration, avec ces esquisses musicales, soutenir la Vierge de la même manière qu''un ange l''a soutenue, comme il advint à Jésus au Jardin des Oliviers quand un ange l''a aidé à boire le calice préparé pour les pécheurs.

Nous voudrions contempler et soutenir la Vierge qui accepte cette épée, qui, selon le prophète Ezéchiel, fût préparée par Dieu pour les péchés de son peuple, et qui traverse maintenant l''âme de cette pauvre femme :

Marie, Marie! Mère de Dieu! Sainte Theotokos. Courage! Tu es la mère de ce Dieu qui s''est fait péché pour nous et s''offre pour le salut de tous. Mère de Dieu et notre Mère (Nous chantons tous ensemble).
 



Présentation de Kiko Arguello (HD)

Ci-dessous le concert en HD sur YOUTUBE divisé en deux parties. Pour voir le concert complet cliquer ici il s''ouvrira une nouvelle fenêtre sur GLORIA.TV

Concert Première Partie 'Lamentation' (HD)

Concert seconde partie  Pardonne-leur - L''épée (HD)

Salutation finale de David Rosen Grand Rabbin, Directeur du Département
pour les affaires Interreligieuses de l''AJC, Israël
(Video sous-titrée en Espagnol - Français - Portugais)