Le Pape François et le Chemin Néocatéchuménal


 Communiqué de Presse – Chemin Néocatéchuménal

 

Les évêques de la République Dominicaine ont rendu publique la pensée du Pape François sur le Chemin Néocatéchuménal pendant la visite ad limina.

 

Les évêques de la République Dominicaine ont rendu publique le vif encouragement au Chemin Néocatéchuménal de la part du Pape François, exprimé pendant leur visite ad limina cette année. Étant donné le grand intérêt suscité par l’extraordinaire réponse de milliers de familles à l’appel missionnaire fait par l’initiateur du Chemin Néocatéchuménal Kiko Argüello, lundi dernier au lendemain de la Rencontre Mondiale des Familles, et aussi l’énorme attention pour le Synode sur la Famille qui commencera dans peu de jours à Rome, beaucoup de personnes ont demandé quelle était la pensée du Saint Père au sujet de cette réalité ecclésiale ; certains ont même affirmé que le Pape était contraire au Chemin Néocatéchuménal puisque, contrairement à ce qu’avait toujours fait Saint Jean-Paul II, Kiko Argüello n’a pas été invité au Synode cette fois.

 

En réponse à cela, Mgr Ramon de la Rosa y Carpio, archevêque émérite de Santiago de los Caballeros, a demandé l’autorisation au Président de la Conférence Épiscopale de la République Dominicaine de rendre publiques les déclarations sur le Chemin Néocatéchuménal que le Pape François a adressées aux évêques dominicains lors de la visite ad limina à Rome le 28 mai dernier. Le Pape, dans une lettre personnelle à Pilar Antelo, responsable du Chemin Néocatéchuménal en Argentine, a même autorisé la publication de ses déclarations.

 

Voici les notes de Monseigneur Ramon Benito de la Rosa y Carpio, Archevêque Émérite de Santiago de los Caballeros :

 

« Il y a quelques mois, nous avons célébré la visite ad limina des Évêques Dominicains. Le Saint Père nous a reçus en changeant le protocole : auparavant il nous recevait un par un pendant 15 minutes et il concluait par un bref message commun. Cette fois-ci, il a changé le protocole en nous recevant tous ensemble et a parlé avec nous paternellement pendant plus d’une heure et demie. Quand j’ai parlé de l’existence en République Dominicaine d’un Séminaire Interdiocésain et de deux Séminaires Redemptoris Mater, le Saint Père a focalisé son discours sur le Chemin Néocatéchuménal. Je vis que l’argument était d’une telle importance que j’ai immédiatement sorti mon cahier et j’ai mis par écrit tout ce que le pape a dit :

 

  1. On a pu dire beaucoup de choses au sujet de Kiko Argüello et beaucoup d’autres peuvent être dites. De toute façon, une chose est certaine : c’est un saint.

 

  1. Le Chemin Néocatéchuménal est un fruit de l’Esprit Saint pour l’Église.

 

  1. Par conséquent je vous exhorte vivement à soutenir, encourager et suivre cette Initiation Chrétienne.

 

  1. J’estime très positive la dimension missionnaire des communautés. Cette année, je viens d’envoyer plus de cent familles dans des pays où la présence de l’Église n’existe pas ou bien est insuffisante.

 

  1. En ce qui concerne les Séminaires Redemptoris Mater, je vous dis la chose suivante : qu’en serait-il du diocèse de Rome sans le Séminaire Redemptoris Mater ? Je viens d’ordonner seize prêtres et treize étaient du Chemin Néocatéchuménal. Tirez-en les conclusions.

 

  1. Le Chemin Néocatéchuménal a restauré dans l’Église la Nuit Pascale, qui est le centre de la vie Chrétienne.

 

  1. Le Chemin Néocatéchuménal est celui qui en sait le plus sur l’Initiation Chrétienne. Consultez et, si nécessaire, corrigez les catéchistes et les communautés – parce que corriger c’est aimer – mais corrigez-les avec les Statuts à la main.

 

La publication a été faite peu de jours après la visite du Pape François aux États-Unis, où des milliers de familles des communautés néocatéchuménales des États-Unis, avec des représentants du monde entier, se sont jointes au Saint Père pour la Rencontre Mondiale de la Famille. Le lundi 28 septembre, 40.000 personnes environ ont participé à une rencontre vocationnelle présidée par l’Archevêque de Philadelphie, Monseigneur Charles Chaput, au stade du Wells Fargo Center. Kiko Argüello et le Père Mario Pezzi – qui avec Carmen Hernández constituent l’équipe responsable du Chemin Néocatéchuménal dans le monde – ont fait un appel vocationnel : 230 jeunes se sont offerts pour le presbytérat, 450 jeunes filles pour la vie religieuse et l’évangélisation, et 2.300 familles, avec beaucoup d’enfants, pour être envoyées dans n’importe quelle partie du monde.

 

Lors de cette rencontre de lundi, l’archevêque Chaput était accompagné de trente évêques et cinq cardinaux, qui ont prononcé des paroles d’encouragement et d’estime pour le travail effectué par les familles en mission et par les 105 Séminaires Diocésains Missionnaires Redemptoris Mater dans le monde. L’archevêque a rappelé avoir parlé du Chemin Néocatéchuménal avec le Pape durant sa visite la semaine dernière, expliquant que le Saint Père a béni une pierre provenant de la tombe de Saint Pierre, laquelle sera utilisée comme pierre de fondation pour le Séminaire Redemptoris Mater qui se construira à Philadelphie. « Il n’y a aucun groupe aujourd’hui dans l’Église qui reflète mieux la vie des Actes des Apôtres que le Chemin Néocatéchuménal », a dit l’archevêque Chaput aux communautés réunies dans le stade. « Quand les évêques et les fidèles laïcs vous regardent, ils apprennent comment être Église ».

 

A peine trois mois auparavant, le 6 mars 2015, le Pape François a reçu au Vatican plus de 7.000 personnes des communautés du Chemin Néocatéchuménal, et a envoyé personnellement 250 familles en mission dans différentes parties du monde. « Aujourd’hui je confirme votre appel, je soutiens votre mission et je bénis votre charisme », a-t-il dit. Il a exprimé aux initiateurs : « ma gratitude et mon encouragement pour tout le bien qu’ils sont en train de faire pour l’Église à travers le Chemin. Je dis toujours que le Chemin fait un grand bien à l’Église... C’est un véritable don de la Providence à l’Église de notre temps ».